Nelly Besnard takes over as director of Biotech Santé Bretagne
13 February 2024
Launch of Lab’Optic: a joint laboratory dedicated to optical telecommunications
26 February 2024

Lancement du Lab’Optic : un laboratoire commun dédié aux télécommunications optiques

En raison de la complexité croissante des technologies, il est devenu difficile pour une seule entité, qu’il s’agisse d’une université ou d’une entreprise, de réunir les compétences et les équipements de métrologie nécessaires. Pour résoudre cette problématique, Orange et trois écoles d’ingénieurs bretonnes, à savoir IMT Atlantique, l’ENIB et l’ENSSAT, annoncent conjointement la création d’un laboratoire commun dédié aux télécommunications optiques, nommé Lab’Optic. Ce laboratoire s’appuie sur les ressources des laboratoires Orange, Institut Foton et Lab-STICC.

L’accord, signé pour une durée de 5 ans, renouvelable, va donner naissance à un laboratoire fort d’une vingtaine de chercheurs, auxquels viendront s’ajouter des doctorants et des personnels techniques. Il sera animé par quatre co-directeurs, et doté d’un comité de pilotage.

Parmi les buts affichés par le Lab’Optic :

  • Fédérer les acteurs régionaux de la recherche en télécoms optiques afin qu’elle rayonne au niveau international et ai un effet d’entrainement sur toute la communauté française du domaine,
  • Créer un acteur de référence dans l’écosystème mondial de la recherche en communications optiques,
  • Augmenter l’impact industriel de la recherche et de l’innovation sur le domaine en l’orientant vers les sujets clés pour l’industrie des télécoms en général et les opérateurs en particulier, grâce à la complémentarité des expertises entre industriels et académiques,
  • Créer des synergies à impact positif sur l’enseignement dans les établissements académiques et la formation de chercheurs.

 

Axes de recherche du Lab’Optic

  • Les chercheurs du Lab’Optic se concentreront sur trois axes de recherche principaux tout en menant simultanément différents projets de recherche collaborative, et resteront également ouvert à de nouvelles thématiques émergeantes. Accroissement de la capacité de transmission des réseaux de transport optique pour Internet, sans modifier les infrastructures existantes de câbles optiques en privilégiant des solutions économes en énergie.
  • Amélioration de l’efficacité des réseaux optiques jusqu’aux clients professionnels et résidentiels en augmentant le débit (au-delà de 50 Gbit/s), en réduisant la latence, en renforçant la sécurité et en optimisant l’efficacité énergétique.
  • Développement de nouvelles techniques et algorithmes de traitement du signal numérique pour les transmissions optiques à très haut débit (à 1.6 Tbits/seconde et plus par longueur d’onde), visant à accroître le débit et à rationaliser la consommation électrique des interfaces optiques, en intégrant les avancées en matière d’intelligence artificielle.

La création de ce laboratoire commun devrait ainsi permettre aux différents partenaires d’enrichir leur production scientifique, d’améliorer leur visibilité, de renforcer leur attractivité et, à plus long terme, d’engager de nouveaux projets de recherche : « En définitive, c’est tout l’écosystème régional autour des télécommunications de pointe qui pourra bénéficier de ce nouvel outil », soulignent Michel Morvan et Erwan Pincemin, co-directeurs du Lab’Optic pour IMT Atlantique et Orange, respectivement.

Crédit photo : IMT Atlantique