Cedric-O-ixblue-c-le-tregor-1
Cédric O, Secrétaire d’État au Numérique, visite iXblue
29 avril 2019
bts-photonique
Un nouveau BTS Systèmes Photoniques en alternance à Lannion
3 mai 2019

DEEP BLUE lutte contre la pollution des océans

microplastiques-oceans

Porté par Oxxius, en partenariat avec l’Institut Foton et Ifremer, le projet DEEP BLUE est arrivé à son terme au bout de deux ans de recherche et développement. Ce projet, labellisé par le Pôle Images & Réseaux et le Pôle Mer Bretagne Atlantique, a permis de développer une nouvelle source laser afin de détecter des micro-nano-plastiques, des bactéries, des hydrocarbures ou d’autres polluants dans les océans.

La qualité de l’environnement est un enjeu majeur pour la santé des populations et c’est donc un véritable défi que le projet DEEP BLUE a relevé en s’intéressant de très près au problème de pollution des océans.

La spectroscopie Raman permet l’analyse chimique sans prélèvement, en temps réel et directement dans l’eau de mer, sans dénaturation par des labels toxiques. Néanmoins, pour une analyse encore plus précise de l’environnement marin, le projet DEEP BLUE a utilisé des lasers à courte longueur d’onde (bleu, violet voire UV profond, <450nm) qui augmentent significativement la sensibilité et améliorent la résolution spatiale. Oxxius, l’Institut Foton et Ifremer se sont donc servi des lasers du commerce (laser Blu-ray) pour mettre en place des dispositifs d’amélioration des propriétés spectrales et spatiales du laser. Cela a permis de répondre aux exigences de coût, taille, stabilité et consommation électrique requises pour un déploiement de lasers de métrologie à grande échelle.

Un joli tour de force avec des performances dépassant celles existantes jusqu’à aujourd’hui !