EPRISE project supports the competitiveness and industrial leadership of Europe in photonics
27 July 2017
iXblue Photonics and Photonics Bretagne sign an exclusive distribution agreement for microstructured and multicore fibers
9 February 2021

Les douanes françaises choisissent HTDS

Suite à un appel d’offre important lancé par le service des douanes du port du Havre pour la fourniture d’un système d’inspection des véhicules et conteneurs, c’est la société HTDS qui a été retenue. Avec la proposition du portique d’inspection automatique mobile à rayons X Eagle G60 du fabricant Rapiscan, distribuée par HTDS en France, l’offre technico-financière a été jugée la plus intéressante sur le marché. Conçu pour pouvoir contrôler jusque 15 camions/heure, les 22 mètres de long du portique d’inspection mobile Eagle G60 et de son rail seront installés dans un bâtiment de scan sécurisé de 500m². L’édifice permettra d’inspecter jusqu’à 1 600 camions/mois.

Techniquement parlant, le portique d’inspection EagleG60 est un système de contrôle automatique du fret basé sur une technologie d’imagerie par rayons X fiable à 6 MV et à haute énergie dans une configuration de portique monté sur rail. Il a été conçu pour l’inspection des marchandises denses, le contrôle du fret, la vérification des manifestes, l’identification d’armes… dans les installations critiques, aux entrées de sites sensibles, aux postes frontaliers et aux ports maritimes.

Grâce à sa conception modulaire, l’EagleG60 prend en charge le mode portique et le mode portail, permettant de conjuguer l’inspection de conteneurs très chargés et le contrôle du trafic de transit. Il faut aussi souligner que sa conception lui permet de fonctionner avec un personnel réduit. Ces unités peuvent donc être rapidement démontées et expédiées vers un autre site, ne nécessitant que la pose de rails sur le nouveau site.

La solution Cargo viendra en remplacement d’une solution concurrente obsolète pour atteindre des cadences d’inspection plus importantes et une performance accrue des contrôles. L’installation a débutée en juin afin de permettre une mise en fonctionnement d’ici la fin de l’année 2020.